Connecter la tête et les jambes avec la sophrologie

Nous passons la majeure partie de nos journées dans notre tête

Parfois dans le passé : j’aurai dû, et si j’avais su, c’était mieux avant…., la bonne ou la mauvaise nouvelle (en fonction de notre perception hostile ou favorable de l’environnement) c’est que le passé n’existe plus donc avancer avec la tête tournée vers l’arrière risque fort de nous faire trébucher rapidement.

Avec la Sophrologie nous travaillons sur le passé pour réactiver les aspects positifs de la mémoire et stimuler les réussites antérieures afin d’être en capacité de les reproduire dans d’autres circonstances car notre précieux cerveau ayant déjà fait des connexions se souviendra des moyens qu’il avait mis en oeuvre pour y arriver.

Souvent nous vivons dans le futur : j’ai plein de projets, quand je gagnerai plus d’argent je pourrai faire plus de choses et être plus heureux, on verra ça demain… Avoir des projets nous pousse à avancer et c’est aussi un excellent antidépresseur mais le futur ne peut se construire que si l’on s’occupe du présent. Etre capable d’avoir vision lointaine est une force mais regarder ou l’on met les pieds évite de tomber dans des trous….

La Sophrologie nous amène à préparer le futur en nous appuyant sur notre présent, sur nos capacités, nos ressources. Nous utilisons là encore les fonctions de notre cerveau : saviez vous que le cerveau ne fait pas la différence entre un souvenir réellement vécu et un souvenir que vous avez créé ? En utilisant la visualisation nous créons des connexions neuronales un peu comme les informaticiens créent un programme dans la mémoire d’un ordinateur. Une fois le chemin tracé, il est plus facile de l’emprunter encore et encore…

Et le présent dans tout cela ? Et bien il est seul sur lequel nous ayons véritablement de prise. Pratiquer une activité physique par exemple est un bon moyen de revenir dans le présent à travers les sensations de notre corps.

En Sophrologie le présent est la base du travail et nous re-connectons en permanence la tête et les jambes car notre tête a besoin de nos jambes pour avancer, ça parait bête à dire mais ne l’oublie t-on pas souvent ?

Savez-vous que nos lointains ancêtres marchaient environ 20km par jour et que nos capacités intellectuelles augmentent en bougeant (Réf à John Medina – Les 12 lois du cerveau)

Travailler sur le présent permet de renforcer la stabilité, gérer le stress et construire un avenir plus solide.

Agil IZY vous propose, à travers ses différentes formations une mise  en application de tout cela et plus encore.

Pour ceux qui pensent « la Sophrologie c’est pas pour moi, je n’aime pas ces trucs là…. » je demande simplement : avez-vous au moins essayé ? De la même manière, comment savez-vous que vous n’aimerez pas les choux de Bruxelles avant d’y avoir gouté ? Question de goût ou a priori ?

Framboise

 

 

 

 

Framboise Charavay
contact@agilizy.com